04/12/2018: un jour après l’autre

 

« Seul l’arbre qui a subi les assauts du vent est vraiment vigoureux, car c’est dans cette lutte que ses racines, mises à l’épreuve, se fortifient. » – Sénèque

Voici quelques nouvelles…

Les jours passent et ne se ressemblent pas. L’incertain N/nous concernant est désormais bien réel et tout reste encore à mettre en place. Beaucoup de chamboulements pour Lui, qui d’une certaine façon, se répercutent sur moi. Mais je reste là, avec patience. Avec amour.

Mon collier est sagement rangé dans sa pochette, attendant que Celui qui lui donne tout son sens me revienne…

Et ce n’est pas tout les jours facile…

Il y a eu cette période d’adaptation où corps et esprit se disputaient mon équilibre, faisant totalement fi de mon plaisir. Coincé entre mes attentes, mes craintes et mes doutes. Cherchant à comprendre ce qui pouvait se passer en moi pour en arriver là. Avec la peur de ne plus réussir à prendre de plaisir autrement que lorsqu’Il possédait mon esprit bien plus que tout autre.

Il y a eu la colère, le sentiment d’impuissance, l’envie de fermer le livre, de tourner la page, de baisser les bras. L’envie de fuir… Cherchant une issue, n’importe laquelle, pour ne plus ressentir ce manque, ce besoin… Comme si je pouvais envisager un sevrage violent.

Et puis vient le temps de la discussion. Posée.

Et avec lui, le temps de mieux comprendre, d’appréhender. Le temps d’accepter. Sans forcément non plus se résoudre à enterrer ce que N/nous sommes de façon définitive. Non. C’est le temps de s’accorder une trêve. Le temps de laisser le guerrier se remettre de Ses propres blessures, en faisant en silence l’inventaire des miennes. Sans jamais les Lui cacher non plus.

Aujourd’hui subsiste une inconnue, le  » quand  ». Peut être un mois. Peut être six… Peut être plus … En gardant à l’esprit que  » jamais » reste aussi une option envisageable. Bien que celle-ci m’effraie vraiment.

N/nous nous retrouvons encore. Toujours. Il n’ y a plus de rythme régulier. Mais je prends le temps offert, quel qu’il soit. Essayant de profiter au mieux.

Je ne vous cache pas que certains jours sont plus difficiles que d’autres. Je suis toujours Sakura aux yeux de beaucoup de mes amis, qui me suivent ici ou sur Facebook ou Fetlife. Mais je ne me sens pas cette Sakura là pour Lui.

Lire leurs partages, leurs ressentis, leurs histoires… Ressentir mille et une choses devant ces marques de cordes, ce collier fièrement porté… Me rappelle ce que je n’ai plus. Je n’ose pas sortir mon collier de sa pochette, tant l’envie de le voir orner mon cou me brûle. Pouvoir ressentir à nouveau Son regard dominant sur moi… Trembler du plaisir d’être à genoux, à Ses pieds … Me sentir si forte et si fragile entre Ses mains. M’abandonner. L’avoir à l’esprit à chaque instant…

La douleur me manque aussi. Elle va de paire avec Lui pour moi. Il est Celui qui me l’offre, et au travers de ma douleur le plaisir qui en découle.

L’envie est parfois très forte. Douloureuse à supporter. Elle me prend au ventre..  Et je me laisse aller aux souvenirs de nos moments partagés. A toutes ces choses découvertes. A ces instants d’exception. Et je retiens mes larmes avec difficultés. Le manque… Toutefois je me dis que le temps saura atténuer ceci .. Et que le besoin  le manque finiront par disparaître.

Je ne souhaite pas le vivre auprès d’un autre que Lui. Et pourtant je les ai entendu Ses mots qui sans le vouloir m’ont profondément fait mal.. « je ne te l’interdis pas…. Comment le pourrais-je ? » .

Ces mots là m’ont profondément blessée. Des mots qui font mal car ils sonnent tel un aveu de  » plus jamais ». Des mots qui me font peur… Car comment envisager de ne plus jamais être celle que j’ai été … Comment l’avoir Lui dans ma vie, chose qui m’est vitale, tout en envisageant de trouver un autre Maître que Lui ? Pour moi, ça n’a aucun sens. Aucune logique. Encore aijourd’hui, je ne sais toujours pas comment interpréter ou gérer tout ce que peut signifier cette phrase. Les dits et les non-dits.

Chacun de nous 2 gère ses difficultés à sa façon. Elles sont différentes pour chacun de nous. Mais elles auront toutes à moyen ou long terme des répercussions sur ce que nous serons demain.

Aujourd’hui Sakura est telle la fleur de cerisier. L’hiver vient. J’attendrais que le printemps vienne me faire renaître. En espérant retrouver à nouveau Celui qui avait su faire éclore cette fleur.. A la fois forte et fragile.. Et aujourd’hui… Éphémère.

Je garde en moi l’espoir. Même si demain sera à coup sûr différent. Je suis là. Et je ne peux concevoir de ne plus être Sienne. Il me faudra l’entendre clairement de Sa bouche pour le réaliser. Toute autre voudrait il que je devienne.

Il est là. Je le sais.

Et je fais tout mon possible pour réussir à traverser cette pause ,ces changements. Je fais de mon mieux pour être là pour Lui. En essayant de prendre soin de moi aussi. Un jour après l’autre.

3 réflexions au sujet de « 04/12/2018: un jour après l’autre »

  1. Chère Sakura,

    Cet article résonne en moi bien plus que les précédents.
    Je comprends le manque, la peur de te retrouver seule, de savoir peut-être que votre Lien cessera: ce que je ne te/Vous souhaite pas….ça fait mal, ça fait souffrir et je peux en témoigner, tu le sais.
    Cela fera 4mois que ma relation a cessé avec mon Maitre, je pensais l’avoir surmonté et je me suis retrouvée à repenser à Lui, à Nos moments partagés, à pleurer beaucoup.
    Quand je lis certains blogs de soumises, je pleure aussi…parce-que le manque est là, présent et que j’ai peur de l’avenir…Je sais ce que je veux à l’avenir et j’espère combiner les deux mais je prends mon temps aussi.
    Je fais doucement le deuil de cette relation qui ne se reconstruira plus jamais et j’ai mal.
    Votre relation est différente et je suis certaine qu’elle tiendra, que vous trouverez une solution.

    Tu sais que je suis là pour toi, n’hésite pas.
    Chaleureusement et tendrement je t’embrasse,
    Galathee.

    • Ma douce Galathee

      Je te souhaite également beaucoup de courage pour réussir à traverser l’épreuve qui est la tienne.
      J’espère également que nous serons assez fort pour surmonter cette difficultés… Ces changements. Cela ne tient pas qu’à moi, mais à nous…

      Demain est un autre jour, et chaque jour me semble bien différent.

      Je t’embrasse

      Sakura

  2. Sakura,
    Comment ne pas comprendre ce que vous ressentez…
    6 mois que je connais mon Maître et je sais que si du jour au lendemain , mon avenir avec lui serait incertain je serais dans une tourmente aussi forte que la vôtre…
    Bon courage à vous.
    Respectueusement
    Livia

Laisser un commentaire