05/01/2018 : Mes vœux renouvelés.

« La valeur d’une personne se mesure non pas à la quantité de ses actes mais au degré d’amour et de persévérance qu’elle met à les accomplir »- Cécile Fortier Keays 

Mon Maître, Mon Amour.

Un an… Ce n’est pas rien. Ce n’est pas anodin.
Un an déjà. Comme ce nombre m’effraie et me fascine à la fois…

Il m’effraie par la crainte de voir apparaître Votre lassitude… Il me fascine par ce temps que je n’ai pas vu passer à Vos côtés.

Il y a donc une année où Vous êtes venu me trouver…
Un an où j’étais fatiguée de ma relation vanille dont j’avais fait le tour. J’ai eu bien des expériences… Entre le libertinage, les parties à plusieurs, les femmes qui ont traversées ma vie.

Oui, j’en voulais d’avantage. J’en voulais plus. Je voulais me sentir vivante, renaître aux plaisirs… Apprendre à me découvrir autrement, aller chercher en moi des ressources que je ne me connaissais pas.

Mes rapports vanille, de couple ou amant, étaient trop doux, trop suave… Emprunt de ce trop peu, de ce pas assez. Et je restais alors sur ma faim… Je me sentais devenir aigrie…. Mes appétits étaient là, inassouvis, mais je ne les connaissais pas encore. Je les devinais tout au plus.

Et en ce mois de Décembre 2016, ma vie a pris une tournure différente quand Vous êtes revenu vers moi après tant d’années de silence…

Jamais je ne l’aurais imaginé, jamais je n’y aurais songé… Vous.
La peur fut mon premier réflexe.
La fuite mon second.
Mais comment ne pas Vous céder ? Vous réveillez en moi un sentiment alors enfoui déjà depuis longtemps.

J’ai cédé. Capitulé. Laissant le risque entrer dans ma vie une deuxième fois.
L’Amour fait souffrir m’avez Vous dit un jour… Je l’ai appris par Vous. Mais j’ai surtout appris à Aimer.
Vous avez ouvert la boîte de Pandore,que je tenais fermée.

Et Vous m’avez tendue la main… Et je Vous ai suivie. N/nous avons emprunté un chemin pas toujours facile. N/nous sommes tombés, ensemble… Et N/nous N/nous sommes relevés… Ensemble.

Aujourd’hui je ne suis plus la même personne qu’il y a un an.
Aujourd’hui je ne suis plus la même personne qu’il y a 7 ans.

Grâce à Vous, J’ai grandit. Je me suis découverte complètement différente… Femme je l’ai toujours été… Fière de l’être, beaucoup moins.
Aujourd’hui je marche la tête haute, le buste droit… Vous m’avez rendue bien plus femme que je ne l’étais…

Amoureuse… Oui. Et je n’en ai pas honte. Je ne Vous l’ai jamais caché.
C’est sûrement ma plus grande faiblesse j’en conviens. Mais c’est aussi N/notre plus belle force. Celle qui m’a permis d’avancer, de me relever de mes blessures, et de ne jamais changer mon regard sur Vous. Celle qui m’a permis de ne pas fuir lorsque j’étais blessée, celle qui m’a fait tenir et progresser, par amour de Vous.

Mon dieu… Avant Vous, je n’ ai jamais aimé. Ce constat je l’ai fait il y a déjà bien longtemps… Je le pensais perdu, je le pensais inaccessible…
Aujourd’hui j’ai le droit de le vivre.
Je ne sais pas de quoi demain sera fait, je ne projette rien, je ne me l’autorise pas.

On ne le vit qu’une fois il paraît. Je trouve la vie cruelle de me l’offrir sans me le donner.
Mais je lui trouve aujourd’hui un sens.
Aujourd’hui je suis vivante.
Vivante de Vous aimer. Vivante de Vous appartenir. Vivante au travers de mes désirs et de mes peurs.

Mon corps entier vibre à la seule pensée de Vous.
Vous êtes partout en moi.

Et ce constat m’effraie au possible.
Que restera-t-il de moi après ?
Je lutte pour ne pas y penser…

Je ne sais pas si Vous réalisez la place que Vous avez pris dans ma vie.

Alors c’est à Vos mots que je me raccroche. À Vos regards. À Vos gestes. A N/nos souvenirs de Vos larmes aux miennes … Tout… Tout ce qui peut me donner cet oxygène qui m’est devenu aujourd’hui vital.
Je le suis pour Vous, Vous me l’avez écrit.
Alors peut être ai-je le droit de regarder demain sous un œil plus rassurant… Je veux y croire.

Vous êtes MA limite… N’y a-t-il pas plus belle limite que celle ci ? L’amour que je Vous porte ?
Oh j’en ai encore à découvrir, et d’autres à dépasser…
Et je ne doute pas que N/nous avancerons ensemble sur ces chemins là aussi… Si Vous en avez le désir, ou quand Vous m’en jugerez capable.

A mesure que j’avance à Vos côtés je réalise tout le chemin parcouru… Ce chemin que j’ai emprunté est difficile, mais il en vaut la peine..

J’ai toujours su au fond de moi que rien n’arrive par hasard. Et que faire de Vous mon Maître, et de moi Votre soumise était N/notre chemin pour N/nous retrouver.

Vous êtes Celui qui me délivre de mes fantasmes et qui a mis fin à ma quête d’absolu.
Vous êtes, mon Maître, Celui qui, dressé devant moi, m’impose d’un seul regard, d’un seul mot, l’envie de m’agenouiller à Vos pieds et de Vous servir avec dévotion.
Vous êtes Celui dont je peux admirer l’intelligence, la rigueur, la force de caractère.
Il n’y a que devant un tel homme que je peux m’agenouiller et me reconnaître soumise.

Plier devant Vous, que je me sente restreinte, que je me sente à Votre merci, sans pouvoir Vous résister, Vous refuser… tels sont mes désirs aujourd’hui.
Vous le savez Mon Maître, j’aime les défis… ils me font autant peur qu’ils ont le pouvoir de m’exciter, de me donner l’envie de me dépasser. Ce que j’apprends lorsque je cherche à les relever, c’est à me faire confiance, à Vous faire confiance, encore plus, à lâcher prise sur les conventions…. et à mettre mon orgueil, mon ego de côté. Cela semble évident aujourd’hui, et pourtant, je lutte encore contre moi même.

J’ai toujours encrée en moi cette envie de me dépasser pour Vous, Vous servir, Vous obéir et apprendre de Vous , à travers Vous.

Je me languis de sentir Votre poigne, j’apprends ce qu’est la reddition.
J’espère être devenue Votre objet de luxure pour Votre plaisir.
J’ai appris à travers Vos enseignements, j’ai découvert une autre porte sur mon âme, sur ma peau, sur mon être…
Vous avez su m’emmener dans des lieux auxquels je n’avais même pas pensé.

Un an déjà où j’ai déposé à Vos pieds ma totale confiance. Un an que je me suis abandonnée à Vous. Un an que je Vous ai cédé tout contrôle sur ma personne.

Aujourd’hui je me sens liée à Vous bien plus encore… En tout lieu, en tout temps.
Vous avez marqué mon cœur, mon âme et mon corps.
Cette marque qui, même lorsque le temps efface les traces visibles, reste à jamais gravée quelque part dans ma chair ou mon âme.

Mon Maître, souhaitez Vous encore prolonger ce voyage ?
Mon dévouement, ma confiance, mon amour seront ils le passeport qui Vous emmènera découvrir des terres encore sauvages?
À défaut, pourrais-je Vous offrir d’autres perspectives, d’autres plaisirs ou les renouveler?
Explorer ensemble, l’inexploré…

Je ne suis pas parfaite et n’aspire pas à le devenir. Je suis telle que je suis. Faisant de mon mieux pour Vous servir.
Je ne doute pas que je Vous provoquerais encore, que Vous pourrez lire le défi dans mes yeux.. Et j’en accepterai toujours les conséquences.
Mais jamais au grand jamais, Mon Maître, je ne vous ferai honte ou Vous manquerais de respect.
Je connais ma place, et je la chérie.

J’apprendrais à être tantôt chienne, tantôt coquine et joueuse. Oscillant entre N/nos deux mondes selon Vos envies.

Je sais que N/nous avons pris un chemin difficile mais je n’aime pas la facilité, Mon Maître. Elle est source d’ennuis.
Je vous fais la promesse de déployer tous les efforts nécessaires pour Vous servir encore selon vos désirs et même plus encore.

Vous seul avez le pouvoir de me dire si ma quête se termine ici…. Ou si N/notre voyage se poursuit maintenant.
Je ne saurais envisager un lendemain sans Votre présence à mes côtés… je souhaiterais que cette première année ne soit que la première de tant d’autres. Je sais que Vous n’êtes pas coutumier des relations longues, et Vous me faites l’honneur d’être celle qui Vous le fait découvrir. Je le découvre avec Vous tout autant.
J’aime à penser que je Vous apporte ce qu’il Vous faut d’équilibre, de plaisirs et de bien être.
J’aime à croire que Vous saurez me partager Vos envies, Vos désirs… avec en moi le souhait profond de pouvoir me dépasser pour Vous les offrir.
Je m’autorise à espérer une nouvelle année où confiance et dialogue trouveront leur place. N/nous sommes unique…N/nous sommes N/nous… et je N/nous trouve magnifique.

Par ces mots, par ce texte, je Vous renouvèle mon souhait de Vous appartenir, et dépose à Vos pieds mon cœur de soumise.
Faîtes en bon usage.

Je m’incline donc devant Vous, humble mais fière, douce mais fougueuse, sachant écouter mais faisant preuve d’éloquence…. mais avant tout…. Votre dévouée soumise.

8 réflexions au sujet de « 05/01/2018 : Mes vœux renouvelés. »

  1. Très belle hommage pour votre relation, Avec l’amour que tu lui voue, cela doit quand même être dur de penser que tout peu s’arrêter du jour au lendemain, si il n’ai pas dans ses habitudes d’avoir des relations durables Si je peux me permet, as tu toujours ta relation vanille ? n’es pas trop dur à concilier les deux ? Je vois que tu as trouvée ton équilibre et te souhaite encore de longues année avec ton Maître

    • Bonjour Pascaline.

      En effet l’aimer comme je l’aime n’est pas sans difficulté… Mais je les ai acceptées en connaissance de cause, avec les difficultés que cela entraînent. Je ne m’autorise juste pas à imaginer que demain tout peut s’arrêter. Je le sais. Mais Imaginer le vivre est bien trop difficile pour moi encore.

      Ma relation vanille est toujours d’actualité oui. Disons que c’est une cohabitation amicale et tendre où l’amour des débuts s’est essoufflée avec le temps, où chacun de nous a pris des chemins différents. Mais c’est ainsi et cela le restera puisque mon Maître le souhaite.

      Si c’est difficile de concilier les deux ? En matière d’organisation non, j’y arrive sans difficulté. Pour ce qui est de la façade que je m’impose c’est autre chose… Mais j’ai une famille et je ne l’oublie pas.

      Je te remercie pour tes souhaits qui rejoignent les miens. Et qui sait de quoi demain est fait.

      Je t’embrasse.

      Sakura

  2. Bonjour ma belle. Je viens de lire un magnifique hommage où je me suis énormément retrouvée. Tes mots résonnent en moi à un point étonnant. Tu es magnifique ma chérie, ton abnégation et ta dévotion forcent le respect. Tu es une grande. une vraie. Je t’adore.

    • Oh ma chérie!!!!

      Qu’il est bon de te retrouver ici ! (d’ailleurs tu me manques!!!)
      Merci pour tes mots, ils me vont droit au coeur.

      Je ne suis que celle qu’Il a fait de moi….mais avec toujours mon lot de doutes, de craintes, d’appréhensions. Je travaille encore et toujours dessus, cherchant à progresser toujours.

      Je t’adore tout autant … on se contacte rapidement ma belle, je veux des nouvelles!

      Je t’embrasse fort.

  3. Bonjour Sakura,
    Vos écrits sont magnifiques. Je felicite votre Maitre, il a bien de la chance.
    A bientot sur FB, Fetlife, messenger.
    Mes salutations à Maitre Katsuo

    • Bonjour Monsieur,

      Merci de Votre agréable compliment. Comme je le répète, Il est l’encre qui guide chacun de mes mots. Sans encre, rien de ceci ne pourrait exister.

      Je ne manquerai pas de transmettre Votre message à mon Maître.
      Respectueusement.

      Sakura, soumise dévouée de Maître Katsuo.

    • Bonsoir S.

      Merci de votre joli commentaire… Je ne pensais pas devenir une drogue un jour .. Sourire .. Sauf celle de mon Maître peut être ^^.

      Je vous souhaite une belle soirée et au plaisir de vous retrouver ici très bientôt.

      Sakura

Laisser un commentaire