Archive | janvier 2018

05/01/2018 : Mes vœux renouvelés.

« La valeur d’une personne se mesure non pas à la quantité de ses actes mais au degré d’amour et de persévérance qu’elle met à les accomplir »- Cécile Fortier Keays 

Mon Maître, Mon Amour.

Un an… Ce n’est pas rien. Ce n’est pas anodin.
Un an déjà. Comme ce nombre m’effraie et me fascine à la fois…

Il m’effraie par la crainte de voir apparaître Votre lassitude… Il me fascine par ce temps que je n’ai pas vu passer à Vos côtés.

Il y a donc une année où Vous êtes venu me trouver…
Un an où j’étais fatiguée de ma relation vanille dont j’avais fait le tour. J’ai eu bien des expériences… Entre le libertinage, les parties à plusieurs, les femmes qui ont traversées ma vie.

Continuer la lecture

Souvenirs 05/01/2017 : Première rencontre

“Rien n’est plus vivant qu’un souvenir.” De Federico Garcia Lorca 

Voilà un an, le 05 Janvier 2017, que Vous entriez de nouveau dans ma vie, chamboulant toutes mes idées reçues… N/nous avions repris le contact par messages, mais je n’avais pas encore eu la chance de Vous revoir….jusqu’à cette belle journée de janvier 2017.

Je vous partage ici le récit de cette première rencontre, avec les mots qui furent les miens il y a un an, ceux de cette soumise en devenir, qui se découvrait, qui ne se savait pas…qui avançait à tâtons, incertaine et pourtant tellement sure de son choix.

N/nous n’avons pas encore eu la chance de fêter comme il se doit ce bel anniversaire, et je ne doute pas que Vous saurez y remédier. Tout comme N/nous fêterons N/notre Noël également …une pierre deux coups comme on dit…Sourires….

Un an que ma vie a basculée, que Vous m’avez transformée… Un an que je vis des émotions intenses, vibrantes, parfois effrayantes, déstabilisantes… Un an que Vous avez su me redonner le goût de vivre, avec violence, intensité, passion.
Je N/nous souhaite plus que tout que cette année ne soit que la première d’une belle série d’autres anniversaires. Bien que j’ai appris que seul aujourd’hui compte, et que demain reste incertain.
Je garde toujours en moi ce secret espoir de Vous avoir près de moi encore très longtemps.

Il me tarde de Vous retrouver. Il me tarde de prendre le temps de Vous dire tant et tant de choses que ces vacances m’ont permises de Vous écrire, et que je souhaite pouvoir Vous lire, comme à chaque fois, à genoux, à Vos pieds…laissant mes émotions guidées les tremblements de ma voix, avec l’appréhension que mes mots ne soient pas les mieux choisis…mais ils sont les miens, ceux que Vous avez toujours su faire naître en moi…Vous, ma plume, Vous mon encre, Vous….mon Vénérable Maître.

Je vous laisse à Votre lecture, transmise à mon souvenir par mon bien aimé Maître, qui aura su les conserver alors qu’à l’époque je publiais sur Facebook et que par la suite, mon profil avait été supprimé.

Merci de Votre bienveillance à mon égard .

Continuer la lecture

29/12/2017: Une Nuit Précieuse

 

 »J’aimerais, avant de m’endormir, entendre les battements de Votre cœur qui bercent mon sommeil…
J’aimerais, avant de m’endormir, ressentir la chaleur de Votre peau contre la mienne…
J’aimerais, avant de m’endormir, entendre Votre respiration apaisée par le repos…
J’aimerais, avant de m’endormir, que N/nos lèvres soient scellées par un dernier baiser…
J’aimerais, avant de m’endormir, que Vos bras m’entourent d’un cocon protecteur…
J’aimerais, avant de m’endormir, avoir la certitude que demain Vous serez encore près de moi. »

 

Mes draps sont encore emprunts de Votre odeur à l’heure où je Vous écris ces mots.

Ce besoin viscéral que j’ai de Vous retrouver encore et toujours, par n’importe quel moyen que ce soit, ici ou ailleurs.

Ce besoin de venir Vous partager l’impressionnante multitude de ressentis, d’émotions qui m’ont traversées hier et encore aujourd’hui.

Tout à commencer déjà Mercredi, subtilement…lorsque je suis montée dans mon train pour rentrer chez moi. A mesure que les kilomètres défilaient sous mes yeux, je savais que je me rapprochais de Vous aussi.
Mais voilà…. Mercredi. Encore deux jours à attendre avant de Vous retrouver, avant de pouvoir me sentir moi, l’unique, la seule que j’aime être vraiment, celle qui n’a ni masque ni faux semblant.

Deux jours qui malgré tout passent relativement vite. L’impatience des premiers temps laissant doucement sa place à une excitation non contrôlée.

Et pour cause: non seulement je savais que Vous m’offriez une nuit avec Vous, mais qui plus est, chez moi. Et le mélange de ces deux choses m’a rendue presque hystérique… Vendredi, à mesure que l’heure approchait, je suis passée par un panel de sentiments aussi vaste que la palette d’un artiste peintre peut l’être… telle l’anxiété (de ne pas Vous voir arriver), le doute (serais-je à la hauteur de Vos attentes), la peur (et si…), le tout mêlé à ces sentiments d’une teinte plus agréable: l’excitation, l’euphorie, la nervosité, l’effervescence…. Comment pouvez-Vous réussir à me mettre dans des états pareils sans même être présent?

Donc malgré les montagnes russes que connaissent mes sentiments, tantôt euphorique, tantôt anxieuse…j’arrive à tout mettre en place à la maison pour pouvoir Vous recevoir convenablement.

Je porte la nuisette noire et rouge que Vous avez choisie parmi celles que je possède, mes bas et talons hauts, comme demandé.

Continuer la lecture