Archive | août 2018

Vacances 2018!!!

Le diable m’a chuchotté à l’oreille:
« Tu ne pourras traverser la tempête »
Aujourd’hui, je lui ai répondu:
« Je suis la tempête »

L’heure est arrivée de mettre en pause estivale le Blog, afin que soumise et Maître se reposent et rechargent les batteries.

Chacun retrouvant S/sa vie vanille de façon prolongée, se ressourçant dans un climat différent, laissant le fouet, la badine ou tout autres accessoires au placard.

Nul doute que N/nous les retrouverons avec les plus grands plaisirs dès la rentrée.
Continuer la lecture

Séance du 26/07/2018 : Il était Une nuit…

« On ferme les yeux quand on s’embrasse, rêve, pleure et imagine. Car les plus belles choses de ce monde sont invisibles » – Drake

Je ne vais pas comme à mon habitude, vous raconter méthodiquement le souvenir de cette séance, non.  Je vais axer mon récit sur mes ressentis, et ils sont nombreux.

Résumons déjà la situation: je Vous ai rejoint pour la soirée, à l’issue du dîner, Vous m’avez demandé si je voulais rester pour la nuit. Je suis restée.

Que puis-je en dire?

Déjà le déroulement « au général »: bien qu’il y ait mon tapis, bien que j’ai gardé ma place jusqu’à Vos invitations à Vous rejoindre, j’ai trouvé cette soirée assez particulière. Un vent de « normalité » soufflait sur ces instants. Un mélange entre le vanille et le chocolat, sourire…. Vanille car la soirée fut des plus sage. Et je ne m’y attendais pas, sachant que c’était N/notre dernière soirée avant la longue période des vacances qui N/nous attend.
Je ne m’attendais à rien de spécial non plus, j’ai appris à ne plus me projeter pour ne pas me décevoir seule. Je ne m’attendais donc pas non plus à dormir avec Vous, bien que, tout comme jeudi dernier, j’avais prévu de quoi, juste au cas où tel soit Votre désir.
Continuer la lecture

Déjeuner du 31/07/18: Se dire « Au revoir »

« Les âmes s’effleurent souvent, mais peu se rencontrent vraiment. Quand elles y parviennent, elles échangent la profondeur de leur doute, de leur blessure, de leur lumière dans un instant de tendresse suprême » – John Joos

Prendre cette route encore une fois, voir défiler devant moi ce bitume si familier, qui me mène à Vous. Une dernière fois avant cette pause de 5 longues semaines.
Mon cœur se débat dans ma poitrine, cherchant à fuir ce qu’il ressent: un mélange d’angoisses et d’appréhensions, ou encore de vide… mais à l’inverse un mélange de besoins, d’amour, d’envies… une petite guerre se joue en moi, entre mon bien-être et mes peurs…

J’arrive à Votre magasin, je pousse la porte et tente un sourire, que je sens un peu crispé. Vos yeux se pose sur moi, un léger sourire….

« Ça va? »

« Oui mon Maître »

Bon…pieu mensonge: je vais biologiquement bien….sourire.

« A genoux! »

Continuer la lecture