Archive | septembre 2018

Changement & Traumatisme

La vie n’est jamais une ligne droite, linéaire ou toute tracée !

Elle peut se montrer belle comme triste et nous n’avons d’autres choix que de nous adapter dans la mesure du possible…

Les certitudes nous aident à avancer, nous permettent de garder le cap mais certains obstacles peuvent survenir sans prévenir et nous obliger à emprunter un autre chemin ; tout en essayant d’arriver à bon port.

J’ai la certitude d’être lié à ma Sakura…

Sakura fait partie de ma vie, elle m’est d’une grande importance, elle m’est précieuse, elle est une partie de moi <3

Si j’écris ces quelques lignes ici chers lecteurs, c’est pour vous faire part d’un changement imposé et inattendu dans ma vie afin que vous compreniez les prochains textes que je validerai sur notre blog !

Continuer la lecture

N/nos retrouvailles Partie III : Enfin N/nous…

« Tu dois trouver quelqu’un exactement comme toi, quelqu’un qui a envie de vivre exactement comme toi, quelqu’un aussi fou que toi. Trouve quelqu’un qui a des démons compatibles avec les tiens ». Maître Daemon Drago à son Iris.
Note personnel : Pour ma part, je l’ai trouvé.

 

Je V/vous livre mes ressentis à mesure que j’arrive à les laisser sortir… La peur, les doutes concernant N/nos demains me bloquent et ont tendance à geler ma plume, à l’enfermer loin en moi.
Je me noie dans l’instant offert, dans chacun de N/nos moments…éperdument. Et peut-être par instinct de protection, j’enferme tout en moi au plus profond. Jusqu’à ce que je trouve la force de laisser sortir chacun de mes mots, chacune des émotions vécues, chacun de mes maux. Comme une mise à nue, un face à face avec moi-même.

Donc voici la 3ème et dernière partie de N/nos retrouvailles…

Le fait que je l’écrive un peu plus tard qu’à mon habitude m’en fait perdre plus au moins quelques détails, mon esprit étant parfois dérouté vers d’autres questionnements, et je m’en excuse.

Mais ce soir là, N/nous pouvions enfin N/nous retrouver. Etre N/nous… Totalement, sans parasites extérieurs venant N/nous mettre à mal.
Continuer la lecture

N/Nos retrouvailles Partie II : Mlle S

 

“Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut.” – Jeanette Winterson

 

Que je revienne un peu en amont de quelques jours… nous sommes le samedi avant N/nos retrouvailles. Je suis bien évidement secouée par l’annonce qui m’a été faite quelques jours auparavant, et, une de mes connaissances me propose d’aller boire un verre suite aux récents événements survenus dans sa vie, dont elle veut me parler. Je profite de l’occasion pour me changer les idées.

Nous nous retrouvons dans un bar lounge, au crépuscule du soir, autour d’un verre, et entamons les banalités d’usage. Nous nous connaissons suffisamment l’une et l’autre pour en venir à l’essentiel très vite:  Mlle S m’explique son célibat nouvellement retrouvé, les raisons qui l’y ont poussées, ce que cela change en elle. Plus libre, plus femme, plus sûre, moins dépendante… J’aime voir son côté épanouie mais je sais aussi les difficultés qui sont les siennes à pouvoir gérer tout cela.
Elle m’explique ses quelques rencontres… de la plus romantique à la plus étrange… et c’est sur cette dernière que mon esprit fait tilt

Continuer la lecture

N/notre semaine de retrouvailles : Partie I

 

 

 

« Laisse-moi t’aimer, mais ne m’aime pas en retour. Aime-moi et laisse-moi te haïr quelquefois. Laisse-moi l’illusion de contrôler les choses, parce que je sais bien que tout m’échappe. » – Toi et moi à jamais – Ann Brashares

Je Vous livre ici N/notre récit. Il est intime, il est personnel… Par respect pour mon Maître, je ne détaillerais pas la nature exacte des problèmes que N/nous rencontrons, et j’espère que V/vous serez en mesure de comprendre qu’il s’agit là d’un moyen de N/nous protéger.

L’avant

Les jours passent et nous rapprochent de cet instant tant attendu… Et pourtant redouté.
Les premières semaines passent, me laissant profiter de ces moments en famille, et je m’y sens bien,car je sais que je Vous retrouve. Oui, c’est long, oui, Vous me manquez. Mais je le vis bien mieux que ce que je pouvais le croire.
Les jours passent, défilent… et chacun d’eux me rapproche de Vous, je le sais. Mon corps aussi le sais… Et cela me surprend. Je découvre par ce manque, non plus seulement mon besoin d’être avec Vous, mais aussi mon besoin de soumission, total, physique et psychologique. Ce besoin d’abandon, ce besoin de lâcher prise, de perdre le contrôle et de m’offrir à Vous. Toujours plus.

Continuer la lecture