6 mois : les aiguilles

Je t’écoute, parle moi de cette pratique ici

bonjour à tes lecteurs, qui pourront bientôt lire ton ressenti …

// Katsuo

Les Aiguilles…. Vaste programme!

Inutile de Vous préciser mon Maître que je n’ai jamais tenté cette expérience.

Je commencerais donc par définir cette pratique: au travers de mes diverses recherches sur la toile, il apparaît que la pratique n’est pas en soi, des plus douloureuse. Elle relève plus de l’esthétisme.

Est-ce que cela fait mal ?

Il semblerait que non, si cela est réalisé avec de petites aiguilles sur des zone corporelles peu sensibles comme le dos ou les fesses. C’est bien plus impressionnant que douloureux.

Est-ce qu’il y a des risques pour la santé ?

Il faut veiller aux règles d’hygiène de base. Désinfecter la zone percée avant et après. Utiliser des aiguilles stériles à usage unique.

Est-ce que l’on pique profondément ?

Non, entre un et deux millimètres environ si c’est pour faire des corsets ou des activités dites de « décoration SM ».

Sécurité 

Il faut à mon sens une parfaite maîtrise afin de ne pas piquer là où les nerfs sont placés.

Voilà pour la description de la pratique.

Maintenant, passons à ce qu’elle évoque en moi.

Esthétiquement parlant, quand la pratique va en ce sens, je trouve cela extrêmement beau. L’idée d’être corsetée à même la peau par exemple.

Mais il n’y a pas que les pratiques esthétiques. Il y a celle où Vous pouvez disposer sur mon corps autant d’aiguilles qu’il Vous plaira et aux endroits qu’il Vous plaira.

Je parle bien évidemment des fesses, des seins, des lèvres (toutes les lèvres… Sourire) ou tout autre partie charnue de mon anatomie capable de recevoir une ou plusieurs aiguilles.

Bien que j’appréhende le fait d’être transpercée (je détourne toujours le regard lors d’une prise de sang, c’est dire !), je reste confiante.

Je pense que mes craintes se situe plus sur la perspective de voir ou mes seins ou mes lèvres transpercées. Parties plus délicates de mon anatomie à mes yeux.

Mais je sais que si Vous veniez à vouloir tenter cette pratique avec moi, Vous le ferez en parfaite maîtrise. Et même si Vous savez désormais que les aiguilles et moi ne sommes pas forcément très amies du fait de ma peur, j’ai totalement confiance en Vous pour savoir me faire dépasser cette limite, ou en approcher la limite du supportable. Au début tout du moins.

Vous savez repousser mes limites pour me les faire apprécier.

Et j’avoue que je suis à la fois troublée et excitée à cette idée.

Troublée par la crainte d’avoir mal, de ne pas réussir à passer au delà de mes appréhensions. Mais également par la peur des marques que cela pourrait laisser.

Excitée à l’idée de Vous voir à l’œuvre sur moi. De lâcher prise encore un peu plus et m’en remettre à Vous. Corps et âme. Il ne peut en être autrement.

En conclusion, mon corps Vous appartient mon Maître. Faites en ce que bon Vous semble.

Je ne sais pas si Vous envisagez ou non cette pratique sur moi, mais je suis curieuse aujourd’hui d’en découvrir un peu plus.

Merci mon Maître pour l’infini des possibilités que Vous N/nous offrez.

Votre dévouée soumise
Votre chienne insatiable
Votre salope amoureuse

Sakura

6 réflexions au sujet de « 6 mois : les aiguilles »

  1. Quel beau récit tu nous a fait la belle Sakura comme à chaque fois. Tu détailles bien et on vois que tu t’es renseigné. Toute mes félicitations à toi. Pour ma part j’ai la même peur que toi pour les aiguilles mais je sais et tu l as si bien dit on a confiance en nos Maitre et on sais que il nous pousserons à nous surpasser pour nous et pour eux.

    Bonne journée à toi et mes respect à Maitre Katsuo que je remerci de sa réponse.

    CAtaleya

  2. Les aiguilles une limite pour moi jusque là… mais en lisant ton récit Sakura, finalement c’est un autre regard que je porte, en effet comme tu le dis est ce vraiment la peur d’être piquée où celle de voir ma peau transpercée ? après tout j’ai déjà été percée 3 fois… alors peut être simplement pas prête mais il ne faut jamais dire jamais.

  3. Bonjour ma belle,

    Je n’avais pas vu cet article, probablement en raison de nos vacances. Tu es bien renseignée et à part ma propre expérience je n’ai pas grand chose à y ajouter.

    Le degré de douleur dépend effectivement du diamètre des aiguilles, la longueur importe peu puisqu’elles sont souvent placées à l’horizontal. Afin de se familiariser il est donc judicieux de commencer avec de petits diamètres.

    Pour ma part c’est cet aspect esthétique qui m’a amené vers les aiguilles passant outre ma peur (tout comme toi je tourne la tête lors d’une prise de sang car je n’aime pas ni voir l’aiguille se planter dans mon bras ni voir le sang).

    Dans le dos la douleur est très supportable, certains aiguilles sont même presque indolores. Dans les seins c’est supportable également bien que plus stressant. Ça devient vraiment douloureux lorsqu’on s’attaque au téton qui est une zone dure et difficile à percer. Tu risques de t’en souvenir longtemps tout comme les (petites) lèvres, brrr, je ne t’en dis pas plus et te laisse découvrir, si ce n’est pas déjà fait, les sensations avec ton Maître.

    Je t’embrasse et te souhaite un bon week end,

    Anaëlle

    • Bonjour Anaëlle 😊
      C’est un plaisir de te retrouver ici… Je suis passé « chez toi » hier et j’ai beaucoup de retard à rattraper !
      Concernant les aiguilles, N/nous n’avons pas encore passé le cap. Cela viendra en temps et en heure, je n’en doute pas… Ou peut-être simplement pas.
      Je t’embrasse,
      Mes respects à Maître Phénix.
      Sakura

Laisser un commentaire