8 Mars 2019 : La journée des droits des femmes

source : Tribus Urbannas

J’avais envie de venir vous parler de ça… Parce que depuis ce matin, je lis, à tort, des messages tout mignons du genre « Belle journée à vous Mesdames », ou encore « Bonne fêtes à toutes les femmes »…


Allo? Y a quelqu’un? On parle bien de la même chose là? Je ne pense pas non.
Une journée censée aider à la prise de conscience de l’inéquité qui règne, dans certains pays plus que d’autres, dans certains domaines plus que d’autres, entre hommes et femmes.

On parle ici d’un jour dans l’année où l’on est censé être sensibilisé au combat quotidien de différentes organisations gouvernementales, de différentes associations, au cœur d’encore trop nombreux pays ou le principe même de liberté est bafoué pour cette catégorie autant singulière par son genre, que plurielle par ses différences : La Femme.

1/ Petit rappel historique:

C’est une journée internationale mettant en avant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes. A titre de rappel, nous disposons de la liberté de procréer ou non que depuis 1975 !

Si l’histoire de cette journée vous intéresse, je vous invite vivement à lire la page sur le site de l’ONU qui retrace l’évolution de cette journée au cours du XXème siècle. source ONU 5 minutes de lecture.

Tout à commencé aux Etats Unis, lorsqu’il est apparu évident pour certains d’entre nous, que le droit de vote devait s’appliquer aussi aux femmes, que nous avions le droit de travailler, et que les discriminations au travail devaient elles aussi cesser…Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ( voir même 100 ans!!) ne peuvent pas connaitre: nous sommes alors en 1909…

Cette journée des Droits des Femmes a été officialisé par les Nations Unies en 1977… Il leur aura fallu pas moins de 68 ans pour comprendre que ce combat était plus que légitime. A un an près, nous étions dans un drôle de tête à queue…. Sourire noir.

2/ Détournement médiatique et marketing:

Comme on peut s’en rendre compte aujourd’hui, la perception de cette journée s’axe sur « La journée de la femme ».
Les médias,ou encore les outils marketing se font l’apanage de mettre au cœur de leur action la femme: entrées gratuites ici ou là, promotions en tout genre, dans un but uniquement commercial!

Nous ne sommes pas loin de voir sortir ici ou là en grandes surfaces, comme pour la fête des mères, des promos sur les aspirateurs et les mixers.
Ou encore, de voir ici ou là des offres promotionnelles chez nos fleuristes pour célébrer les femmes que nous sommes. Histoire de gagner encore un peu de sous sur un problème de société, que l’on aura finalement réussi à bien détourné de sa vocation première.

L’intention est bonne (tout le reste de l’année…rires)…mais vous savez que l’enfer en est déjà pavé!

Il est peut-être temps de brûler aussi nos culottes…Rires

3/ Soumise et pourtant toujours femme!

Bah oui…il me fallait quand même dire un petit quelque chose sur le sujet… Car pour beaucoup, nous, les femmes soumises, sommes la petite verrue, le point noir de la cause féministe.

Selon ces bonnes âmes bien pensante, se soumettre, c’est se rabaisser au rang d’objet sexuel, s’est se rabaisser à être battue, maltraitée, malmenée…torturée physiquement et psychologiquement…et comble de l’horreur Mesdames et messieurs, avec notre consentement!!

Rendez-vous compte que nous bafouons là des années de luttes acharnées, de combats quotidiens, de militantisme toute poitrine dénudée, tétons pointant au gré des vents revendiquant le droit à être une femme libre et l’égal de l’homme.

Oui mais bon…. réfléchissons ensemble 5 minutes: voyons voir, je suis une femme (jusque là, je ne pense pas me tromper), je suis féministe et revendique mon droit à être tenue pour l’égal de l’homme dans ma rémunération professionnelle, dans mes droits quotidiens, dans mes libertés…et malgré tout cela… je suis une soumise.

Est-ce incompatible?

Et bien à mes yeux, et je le pense sincèrement aux yeux de nombre de mes comparses avec ou sans collier, absolument pas.
Pour moi, c’est avant tout une histoire de respect, de bienveillance, et d’offrande réciproque.

De plus, le lien D/s n’est pas forcément entre une homme et une femme… Il peut y avoir aussi des couples Femme/femme… alors alors??

On peut aussi rajouter que notre soumission est un don volontaire, réfléchi et non imposé. On ne nous force pas, on ne milite pas non plus pour de meilleures conditions ou de meilleurs traitements (et si de ce côté là il y a des besoins, nous savons auprès de Qui nous tourner…sourire). Donc c’est avant tout une question de choix et de liberté!!

Donc en conclusion, nous ne sommes peut-être pas comme « Madame Tout le Monde », mais nous n’en sommes pas moins femmes, pas moins féministe à revendiquer le droit d’être ce que nous sommes librement.

Donc Mesdames et Messieurs à qui notre tête ne revient pas, ou dont notre façon de vivre notre féminisme ne revient pas: allez donc militer pour des causes qui en sont des vraies, qui en valent la peine et par pitié, lâchez nous la laisse!

Et avis à tous: le premier qui me souhaite une « Belle journée de la femme »…. Je le mords.

4 réflexions au sujet de « 8 Mars 2019 : La journée des droits des femmes »

  1. Bonsoir Sakura,

    Ce fameux 8 mars, je constate toujours la même chose… On noie les luttes pour les droits sous des montagnes de promotions, ça me révolte !
    Pitié ! Ce n’est pas une fête commerciale, c’est pour que nous et nos filles, petites filles aient demain les mêmes droits que les hommes, comme la rémunération, la carrière… et surtout du droit à disposer de nos corps de femmes comme bon nous semblent.
    Je suis d’accord avec toi que, pour certaines personnes, féminisme et soumission ne sont pas compatibles. Combien elles se trompent ! Nous faisons nos choix de vie en pleine conscience, avec les fameux Sûr, Sain et Consensuel…
    La Fille de Mars a publié également un article :https://lafilledemars.weebly.com/oulonparledearticles/la-soumise-est-une-feministe-comme-les-autres
    Je t’embrasse très fort, mes respects à Maître Katsuo

    Dana, esclave dévouée de Maître Fox

    • Bonsoir Dana,

      C’est toujours un plaisir de te retrouver ici !
      J’ai pu découvrir l’article d’Alcippée aussi, que j’aime beaucoup également.
      Et je te remercie de ton partage ici sur mon blog car le sien vaut le détour.

      Au plaisir de prendre de V/vos nouvelles,
      Transmets également mes respects à Maître Fox, quand à toi, je t’embrasse aussi chaleureusement belle esclave ^^.

      SaKura

  2. Chère Sakura,

    Quel plaisir de lire votre article! En quoi être soumise est-il l’antithèse d’être féministe?

    Je suis d’accord avec vous: les deux sont compatibles. Ma réflexion sur la question de féminisme et soumission m’anime beaucoup ces derniers temps. Je lis beaucoup, je me renseigne… c’est passionnant, et sans doute, que j’écrirai un jour un article sur cette thématique qui me tient à cœur.

    En tant que féministe, je pense qu’il est important de respecter les choix de chacun-e dans sa manière de vivre sa sexualité, notamment. En tant que féministe, nous cherchons à sortir de la norme que la société nous impose en tant que femme. Nous sommes conscientes du rapport de domination qui caractérise les rapports hommes-femmes. Ce rapport de pouvoir, nous n’y avons pas consenti, on nous l’a imposé et nous avons grandi avec. En tant que soumise, nous cherchons à nous élever de cette norme, nous la renversons puisque que nous décidons de nous soumettre à notre Maître. Notre consentement est ce qui dérange le plus mais c’est ce qui nous permet de déjouer les normes de notre société, dans le même temps.

    Mon féminisme, j’ai décidé de le vivre à travers ma sexualité et mon corps. J’ai décidé de me réapproprier le corps que la société m’a trop longtemps confisqué et de m’accorder le plaisir et les fantasmes que je me suis longtemps refusés.

    Tant pis pour celles et ceux qui ne peuvent nous comprendre ou nous respecter, c’est qu’ils n’en valent pas la peine.

    Mes salutations intimement féministes et soumises,

    Ambre.

  3. Bonjour Sakura,

    Bonjour Dana et merci pour ce partage.

    Merci Sakura pour ton article. En effet, il est important de dire et redire les choses. Toutes les voix doivent se faire entendre pour que ce jour soit déjà reconnu à sa juste valeur.

    Parce que si tout le monde n’arrive pas à comprendre le réel contenue de ce jour unique dans l’année, comment pourraient-ils le comprendre au quotidien ?

Laisser un commentaire