Archives

Intrusion

 » Dans la jungle secrète de notre inconscient, dans ce dernier refuge d’une nature que nous avons soumise et dominée jusqu’à l’exterminer presque totalement, il y a de nombreux puits que nous avons murés. Il ne faut pas nous étonner, le jour où nous voulons rouvrir ces puits pour y chercher un flot de vie, qu’il en sorte un flot de colère. » – Les chambres du coeur de Anaïs Nin

Certains auront reçu dans leur boîte mail hier soir, vers 20h55 cet article.

Il parle de mes prétendus ressentis quand à ce que nous traversons lui et moi…suite à ma libération.

Cet article n’est pas de moi.

Ce n’est pas ma plume qui a écrit cela… J’ai été, il semblerait, victime d’une intrusion ici, dans MA bulle, dans MA sphère, là où je me livre intimement…
Quelqu’un s’est permis de venir violer mon âme et d’en faire sauter les verrous de sécurité que je pensais suffisants. Ils l’étaient pourtant ces 2 dernières années….

Donc, je vais m’adresser à cette personne, somme toute pas si malveillante que ça, puisqu’elle n’a fait que poster un article à peu près positif sur certains points que je n’aurai pas soulevé dans mon dernier article…

Continuer la lecture

Quand vacances rythme avec danse…

Les vacances ont commencé. Chacun de N/nous dans S/son petit univers Vanille, mais toujours près l’un de l’autre…

Mon dernier texte, mon dernier partage V/vous a il me semble, laisser un goût de tristesse et de difficultés, et je souhaiterai toutefois corriger, si je le peux, V/votre interprétation.

Je me suis rendue compte que je n’avais probablement pas su laisser passer le message principal, celui qui a mes yeux est le plus important de tous : oui, il y a des difficultés, des jours parfois plus difficiles que d’autres, mais… Je sais voir aussi toutes ces choses positives, tous ces partages, toute cette intimité que N/nous avons créé ensemble, toutes ces choses qui ne N/nous appartiennent qu’à N/nous.

Je ne suis pas malheureuse. V/vous n’avez pas idée des ressources que l’on trouve en soi, et que je trouve auprès de Lui aussi.

Quand vient la fin du voyage

« Les Liens invisibles laissent les marques les plus profondes » – Isabelle Sorente

Je l’ai longtemps redouté cet article.
Et pourtant, aujourd’hui je dois l’écrire.
Je l’ai imaginé, je savais ce que j’y écrirais si jamais ce jour arrivait… Et pourtant, aujourd’hui je suis devant mon écran, devant le vide infini que j’y vois, et qui reflète aussi cette sensation de vide que je ressens.

Oui, vous l’aurez compris: La sentence est tombée, le glas a sonné.
J’ai été libérée.
Plus exactement, Il a libéré la soumise pour ne garder que la femme.

La soumise pleure cette liberté rendue, son cou qui restera définitivement nu, et le Maître qu’elle n’aura plus non plus.
La femme doit réapprendre à être ce qu’elle était auparavant. Peut-être différente.

Continuer la lecture

La pause D/s: Ca change quoi? (2/3)

« Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n’est pas encore. » – Epictète

Ca change quand même pas mal de choses, je ne vais pas vous mentir.
Au début c’est un vrai Tsunami… Ça submerge, on a le sentiment de se noyer… Puis petit à petit on se rend compte que finalement on sait nager… Tous les deux. Et que c’est à deux qu’on nage vers la rive…
Bien évidement, c’est toujours sous couvert de mon vécu, de mon expérience. Je n’ai pas vocation à connaitre comment cela se passe chez d’autres (je vous invite d’ailleurs à me laisser en commentaires vos propres expériences afin de pouvoir combler au mieux cette absence de témoignages…).
Cela ne se passe pas en un claquement de doigts non plus: pour moi, pour N/nous, ça s’est fait par étapes, progressivement. Ca n’en est pas plus facile pour autant… Ni pour Lui, ni pour moi.
Mais chaque jour, on se doit de s’adapter à la situation nouvelle.

Plusieurs points changent et, en premier lieu, Lui. Celui qui en l’occurrence a imposé/proposé/eu besoin de la pause.
Ensuite le couple D/s lui-même se transforme vers ce nouveau couple… où chacun tente, parfois avec difficultés de trouver ses repères.
Puis, à son tour, la personne qui accepte la pause commence à y trouver ses repères.
Et vient alors cet autre équilibre. Ce nouveau nous qui n’est plus ce N/nous, mais qui offre d’autres choses, d’autres moments… Parfois surprenants.

Ce que Vous lirez ci-dessous me concerne, nous concerne. Tel que moi je l’ai vécu et le vit aujourd’hui. Comme je l’ai déjà dit, cela n’a pas vocation à être la règle générale. Juste c’est ce que nous avons traversé. Ensemble.

Continuer la lecture

18/02/2019 : Quelques nouvelles

Photo : ©Kay Saladys

« J’ai des morceaux de Toi dans le cœur, dans l’âme et sur la peau. Quand d’autres ne laissent que le vide, de Toi je garde tout, j’ai toujours tout gardé. » Fragments d’une femme perdue – Patrick Poivre d’Arvor.

Le temps passe, avec ses semaines, ses jours, ses heures… Celles loin de Lui, qui me semblent n’en plus finir, et ces précieux instants que nous arrivons encore à passer ensemble,qui eux me semblent toujours trop courts.

Déjà quelques mois que tout mon équilibre a prit une tournure bien différente. Je tente toujours de m’adapter, non sans difficultés.
La situation connait de nouveaux rebondissements, mais reste toujours très floue pour moi, suspendue à des aléas que ni Lui, et encore moins moi, ne pouvons contrôler.
Et dans tout ça, me direz-vous…. comment vais-je?

Voilà un sujet délicat… j’ai connu des jours bien meilleurs, des jours de joies immenses, de bonheurs éclatants, d’extases à n’en plus finir. Des jours où l’exaltation se mêlait à mon épanouissement, telle une douce euphorie enivrante…
Des jours où je n’avais qu’à être moi, et me laisser guider, enveloppée dans le cocon rassurant de Sa bienveillance et de Son amour.
Aujourd’hui, ces jours là me semblent de plus en plus lointain: une parenthèse a été ouverte, faite de prise de conscience, de réalités, de moments difficiles, d’épreuves.
Tant de changements se sont opérés ces derniers temps : j’ai le sentiment que je n’ai pas d’autre choix que celui d’être forte pour faire face à tout ça, pas d’autre choix que de remiser loin de moi mes besoins de lâcher prise, de légèreté. Aujourd’hui ma nouvelle amie porte le nom de « Patience ».

Continuer la lecture

14/01/2019 : Quand la nature me laisse un message….


« Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe rien.
Puis, il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde » – Jean d’Ormesson.

Aujourd’hui j’ai la plume un peu sauvage, elle titille, elle démange… Je lis, je me relis aussi… Parfois avec difficulté, prise entre le flot de mes émotions vécues, passées, et celles latentes, suspendues, en attente.
Je relis mes mots, puis mes maux.
Je vois mes blessures, mes cicatrices… soignées, pansées, léchées depuis tout ce temps.

Je me vois moi …il y a 2 ans, il y a un an. Et puis moi aujourd’hui.
Je N/nous vois Nous, au travers de ce temps qui glisse et ne semble pas N/nous flétrir.

Sakura… Cette jeune pousse qui a fleuri, qui doucement a ouvert ses pétales, s’est épanouie sous les rayons ardant de Celui qui la chauffe, l’échauffe, la fait croître et grandir.

Toutes ces choses qui ont fait de moi mon aujourd’hui. Ces jours passés qui ne se ressemblent pas, ceux à venir qui leur ressemblent moins encore.

Et ce matin, j’étais dehors, prise dans les frimas glacés de l’hiver, m’hasardant au détours de bois et de chemins, l’esprit ici et ailleurs à la fois. Il pleuvait, un peu. Un léger crachin diffus, juste suffisant pour faire briller les quelques feuilles survivantes de l’hiver, ou les brins d’herbes crissant parfois encore sous mes pieds à l’ombre du matin encore frais.

Continuer la lecture

Meilleurs vœux

 

 » Tu devras renaître de tes cendres. Alors, tu pourras vaincre la Peur.
Aiguise ton esprit, et je te guiderai. » – Sévag Torossian

 

L’année 2018 s’est terminée, et laisse donc place à 2019… Laissant derrière chacun de N/nous la chaleur et la convivialité des fêtes de Noël et celle, plus légère du réveillon de la Saint Sylvestre.

La plupart d’entre N/nous aura eut tout le loisir de parcourir les sites spécialisés à la recherche du cadeau idéal pour les plaisirs de chacun… Faisant S/sa liste de souhaits au Père Fouettard, entre entraves, menottes, single whip et autres articles tout aussi plaisant que nous savons apprécier .

Continuer la lecture

04/12/2018: un jour après l’autre

 

« Seul l’arbre qui a subi les assauts du vent est vraiment vigoureux, car c’est dans cette lutte que ses racines, mises à l’épreuve, se fortifient. » – Sénèque

Voici quelques nouvelles…

Les jours passent et ne se ressemblent pas. L’incertain N/nous concernant est désormais bien réel et tout reste encore à mettre en place. Beaucoup de chamboulements pour Lui, qui d’une certaine façon, se répercutent sur moi. Mais je reste là, avec patience. Avec amour.

Mon collier est sagement rangé dans sa pochette, attendant que Celui qui lui donne tout son sens me revienne…

Et ce n’est pas tout les jours facile…

Continuer la lecture

N/nos retrouvailles Partie III : Enfin N/nous…

« Tu dois trouver quelqu’un exactement comme toi, quelqu’un qui a envie de vivre exactement comme toi, quelqu’un aussi fou que toi. Trouve quelqu’un qui a des démons compatibles avec les tiens ». Maître Daemon Drago à son Iris.
Note personnel : Pour ma part, je l’ai trouvé.

 

Je V/vous livre mes ressentis à mesure que j’arrive à les laisser sortir… La peur, les doutes concernant N/nos demains me bloquent et ont tendance à geler ma plume, à l’enfermer loin en moi.
Je me noie dans l’instant offert, dans chacun de N/nos moments…éperdument. Et peut-être par instinct de protection, j’enferme tout en moi au plus profond. Jusqu’à ce que je trouve la force de laisser sortir chacun de mes mots, chacune des émotions vécues, chacun de mes maux. Comme une mise à nue, un face à face avec moi-même.

Donc voici la 3ème et dernière partie de N/nos retrouvailles…

Le fait que je l’écrive un peu plus tard qu’à mon habitude m’en fait perdre plus au moins quelques détails, mon esprit étant parfois dérouté vers d’autres questionnements, et je m’en excuse.

Mais ce soir là, N/nous pouvions enfin N/nous retrouver. Etre N/nous… Totalement, sans parasites extérieurs venant N/nous mettre à mal.
Continuer la lecture