Archives

25/11/18: Et pendant ce temps…. Entracte.

 

« Ça serait une pause, Entre deux sonneries
Quand le bruit se repose, Un soupçon d’accalmie
Ça serait un silence, Au milieu du fracas
La minute d’absence, Où on ne répond pas.

Un petit temps d’arrêt, s’il vous plait
Je crois qu’il me faudrait, Juste un peu de secret »- Anne Sylvestre

 

Reste calme ma petite. Respire. Chaque chose en son temps. Ça ne sert à rien de t’agiter, ce qui arrivera arrivera et ça ne dépend pas de toi. Ta mission jusque là, tu l’as tenue.Tu as fait ce que tu devais. Tu n’es pas responsable.

Un jour après l’autre. Ne pas paniquer. Tout change, tout évolue.

Continuer la lecture

29/10/2018 : Se retrouver en toutes choses.

« Pour faire naître le plaisir du corps, il suffit de le caresser, le toucher…
Pour faire naître celui de l’esprit, il est nécessaire de l’aimer, et de le lui faire ressentir. » 

Je pensais écrire une deuxième partie concernant mon anniversaire.. . Je m’en excuse mais je ne le ferais pas.

Les mots que N/nous avons échangés cette nuit là resteront pour cette fois entre N/nous.

Pas que je m’impose une censure non… Mais certaines choses doivent parfois rester entre le Maître et Sa soumise et je n’ai ni l’envie ni le besoin d’écrire ces mots pour avoir à nouveau à revivre les émotions qui y ont été liées.

Bientôt un mois que je n’ai rien partagé avec vous ici … Mais il y a eu ce besoin pour moi de me recentrer  de me retrouver.

Un besoin d’analyser, de comprendre et d’en tirer certaines conclusions.

J’ai donc pris ce temps pour travailler sur moi.

Puis sont arrivées N/nos vacances. Une dizaine de jours sans se voir… Bien peu au regard des 5 semaines de cet été  je vous l’accorde  Néanmoins, ce temps a été mis à profit de mon côté. Car j’ai eu le temps de savoir ce que je voulais, ce que j’attendais et ce que je devais faire pour y arriver.

Ces 10 jours ont été très utile, bien que le manque reste toujours présent. Chaque jour.

Continuer la lecture

Séance du 03/10/2018 : Un anniversaire marquant Partie I


« Cela ne compte pas d’être le premier choix. Mais être celui qui fasse oublier tous les autres, oui ». – M. Cacace

 

J’ai pris la route ce soir, sans attentes particulières si ce n’est celle de pouvoir échanger ensemble concernant mon dernier mail, où je Vous exposais certains mots que j’avais reçu sur mon Facebook qui m’avaient fait du mal.

Une fois la porte refermée, je me glissais doucement à l’étage, vêtue simplement d’une petite robe noire courte, dos nue, de mes dessous, de bas et de talons hauts.

Arrivée à l’étage, j’aperçois mon tapis au salon et, après avoir sagement retiré mon trench et posé mon sac, je m’y installe comme à mon habitude, à genoux.

Quelques courtes minutes passent et Vous me faites venir à Vos pieds, comme à Votre habitude, d’un claquement de doigts. J’avance vers Vous, à quatre pattes et Vous présente mes salutations d’un tendre baiser sur Vos chevilles.

Vous me relevez en douceur vers Vous et me déposez un baiser sur le front:

« Ce soir, pour célébrer ton anniversaire. Sache qu’il n’y aura pas de cadeau physique. Puis N/nous parlerons de ton mail. N/nous commencerons par l’apéro »

Continuer la lecture

Séance du 20/09/18: Un cadeau inattendu

 

« Battements de cœur rapides
Des couleurs et des promesses
Comment être courageux ?
Comment puis-je aimer quand j’ai peur de tomber ?
Mais en te regardant seul debout
Tous mes doutes soudainement s’en vont en quelque sorte
Un pas plus près.
Je suis morte chaque jour en t’attendant
Chéri, n’aie pas peur, je t’ai aimé
Depuis un millier d’années
Je t’aime pour un millier de plus.
Je vais être courageuse
Je ne laisserai rien s’emporter
Ce qui se tient en face de moi
Chaque souffle
Chaque heure nous a mené là
Un pas plus près »

Ces dernières semaines, mon quotidien est rythmé par la musique. Je m’y évade. Elle me parle, me brûle. Elle m’apaise parfois, et à d’autre moment me permet d’évacuer le trop plein de tout ce que je ressens.
C’est donc en musique que j’écris, en musique que je travaille, en musique que je conduis aussi pour aller Vous retrouver.
La route qui défile devant moi, je la connais par cœur. Je pourrais la prendre les yeux fermés. J’en connais chaque courbe, chaque ligne droite, chaque intersection, chaque danger…. Elle me mène juste là où j’ai envie d’être, aujourd’hui, demain et tant d’autres jours encore. Près de Vous.

Je Vous signale mon arrivée. Vous êtes en ligne et me faites donc patienter un peu dans la voiture.
J’ai dans mon sac une tenue plus appropriée ainsi que mes talons vertigineux… mais je ne sais plus si je dois ou non me changer, me « mettre en condition » … j’hésite… pour finalement ne rien changer à ma tenue. Ma tenue ne changera rien à ce que Vous avez prévu, et je ne veux pas non plus Vous laissez penser que j’attends quelque chose de particulier en me présentant à Vous de façon provocante.
En fait, je me rends compte que je n’ose plus prendre de décision de peur de me tromper.

Vous venez m’ouvrir la porte. Je la referme, et monte à l’étage en passant mon collier, enfin réparé, autours de mon cou.
Je m’installe sur mon tapis.
Continuer la lecture

N/nos retrouvailles Partie III : Enfin N/nous…

« Tu dois trouver quelqu’un exactement comme toi, quelqu’un qui a envie de vivre exactement comme toi, quelqu’un aussi fou que toi. Trouve quelqu’un qui a des démons compatibles avec les tiens ». Maître Daemon Drago à son Iris.
Note personnel : Pour ma part, je l’ai trouvé.

 

Je V/vous livre mes ressentis à mesure que j’arrive à les laisser sortir… La peur, les doutes concernant N/nos demains me bloquent et ont tendance à geler ma plume, à l’enfermer loin en moi.
Je me noie dans l’instant offert, dans chacun de N/nos moments…éperdument. Et peut-être par instinct de protection, j’enferme tout en moi au plus profond. Jusqu’à ce que je trouve la force de laisser sortir chacun de mes mots, chacune des émotions vécues, chacun de mes maux. Comme une mise à nue, un face à face avec moi-même.

Donc voici la 3ème et dernière partie de N/nos retrouvailles…

Le fait que je l’écrive un peu plus tard qu’à mon habitude m’en fait perdre plus au moins quelques détails, mon esprit étant parfois dérouté vers d’autres questionnements, et je m’en excuse.

Mais ce soir là, N/nous pouvions enfin N/nous retrouver. Etre N/nous… Totalement, sans parasites extérieurs venant N/nous mettre à mal.
Continuer la lecture

N/Nos retrouvailles Partie II : Mlle S

 

“Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut.” – Jeanette Winterson

 

Que je revienne un peu en amont de quelques jours… nous sommes le samedi avant N/nos retrouvailles. Je suis bien évidement secouée par l’annonce qui m’a été faite quelques jours auparavant, et, une de mes connaissances me propose d’aller boire un verre suite aux récents événements survenus dans sa vie, dont elle veut me parler. Je profite de l’occasion pour me changer les idées.

Nous nous retrouvons dans un bar lounge, au crépuscule du soir, autour d’un verre, et entamons les banalités d’usage. Nous nous connaissons suffisamment l’une et l’autre pour en venir à l’essentiel très vite:  Mlle S m’explique son célibat nouvellement retrouvé, les raisons qui l’y ont poussées, ce que cela change en elle. Plus libre, plus femme, plus sûre, moins dépendante… J’aime voir son côté épanouie mais je sais aussi les difficultés qui sont les siennes à pouvoir gérer tout cela.
Elle m’explique ses quelques rencontres… de la plus romantique à la plus étrange… et c’est sur cette dernière que mon esprit fait tilt

Continuer la lecture

N/notre semaine de retrouvailles : Partie I

 

 

 

« Laisse-moi t’aimer, mais ne m’aime pas en retour. Aime-moi et laisse-moi te haïr quelquefois. Laisse-moi l’illusion de contrôler les choses, parce que je sais bien que tout m’échappe. » – Toi et moi à jamais – Ann Brashares

Je Vous livre ici N/notre récit. Il est intime, il est personnel… Par respect pour mon Maître, je ne détaillerais pas la nature exacte des problèmes que N/nous rencontrons, et j’espère que V/vous serez en mesure de comprendre qu’il s’agit là d’un moyen de N/nous protéger.

L’avant

Les jours passent et nous rapprochent de cet instant tant attendu… Et pourtant redouté.
Les premières semaines passent, me laissant profiter de ces moments en famille, et je m’y sens bien,car je sais que je Vous retrouve. Oui, c’est long, oui, Vous me manquez. Mais je le vis bien mieux que ce que je pouvais le croire.
Les jours passent, défilent… et chacun d’eux me rapproche de Vous, je le sais. Mon corps aussi le sais… Et cela me surprend. Je découvre par ce manque, non plus seulement mon besoin d’être avec Vous, mais aussi mon besoin de soumission, total, physique et psychologique. Ce besoin d’abandon, ce besoin de lâcher prise, de perdre le contrôle et de m’offrir à Vous. Toujours plus.

Continuer la lecture

Séance du 26/07/2018 : Il était Une nuit…

« On ferme les yeux quand on s’embrasse, rêve, pleure et imagine. Car les plus belles choses de ce monde sont invisibles » – Drake

Je ne vais pas comme à mon habitude, vous raconter méthodiquement le souvenir de cette séance, non.  Je vais axer mon récit sur mes ressentis, et ils sont nombreux.

Résumons déjà la situation: je Vous ai rejoint pour la soirée, à l’issue du dîner, Vous m’avez demandé si je voulais rester pour la nuit. Je suis restée.

Que puis-je en dire?

Déjà le déroulement « au général »: bien qu’il y ait mon tapis, bien que j’ai gardé ma place jusqu’à Vos invitations à Vous rejoindre, j’ai trouvé cette soirée assez particulière. Un vent de « normalité » soufflait sur ces instants. Un mélange entre le vanille et le chocolat, sourire…. Vanille car la soirée fut des plus sage. Et je ne m’y attendais pas, sachant que c’était N/notre dernière soirée avant la longue période des vacances qui N/nous attend.
Je ne m’attendais à rien de spécial non plus, j’ai appris à ne plus me projeter pour ne pas me décevoir seule. Je ne m’attendais donc pas non plus à dormir avec Vous, bien que, tout comme jeudi dernier, j’avais prévu de quoi, juste au cas où tel soit Votre désir.
Continuer la lecture

Déjeuner du 31/07/18: Se dire « Au revoir »

« Les âmes s’effleurent souvent, mais peu se rencontrent vraiment. Quand elles y parviennent, elles échangent la profondeur de leur doute, de leur blessure, de leur lumière dans un instant de tendresse suprême » – John Joos

Prendre cette route encore une fois, voir défiler devant moi ce bitume si familier, qui me mène à Vous. Une dernière fois avant cette pause de 5 longues semaines.
Mon cœur se débat dans ma poitrine, cherchant à fuir ce qu’il ressent: un mélange d’angoisses et d’appréhensions, ou encore de vide… mais à l’inverse un mélange de besoins, d’amour, d’envies… une petite guerre se joue en moi, entre mon bien-être et mes peurs…

J’arrive à Votre magasin, je pousse la porte et tente un sourire, que je sens un peu crispé. Vos yeux se pose sur moi, un léger sourire….

« Ça va? »

« Oui mon Maître »

Bon…pieu mensonge: je vais biologiquement bien….sourire.

« A genoux! »

Continuer la lecture

Séance du 19/07/18 : Avancer ensemble.

 

« Chaque être est doué d’un don qui lui permet d’être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres; mais aussi d’une faille, d’une fêlure,d’une fragilité, qui réclame l’aide d’autrui » – L’Âme du monde (2012) de Frédéric Lenoir

Je trouve une place de stationnement dans l’axe de Votre fenêtre…Je ne manque pas de jeter un coup d’œil dans cette direction bien évidemment.
Je suis contente, car il est à peine 20 h 00. Pour une fois, j’ai réussi à tout combiner malgré une journée chargée en kilomètres parcourus, je suis dans les temps. Un peu fatiguée toutefois par tous mes kilomètres…. mais rien ne m’aurait empêchée de venir Vous rejoindre ce soir, tant j’en ai le besoin, comme d’habitude.
Je sors de la voiture, et me dirige vers la porte… Je la pousse et pénètre à l’intérieur. Je ferme le verrou. Mes automatismes…sourire.

Dans ma main, mon collier, qui n’attend plus que d’être glissé à mon cou. Ce que je fais avant de doucement monter ces marches qui me séparent de Vous. Le cœur à la fois serré et libre… serré de l’appréhension de ce temps que Vous m’offrez, et libre d’être enfin moi… à nouveau.
Je rentre dans le salon: Vous êtes assis sur le canapé. Torse nu. Mon tapis est là, mais à Vos pieds. C’est inhabituel.
Je m’installe dessus, à genoux. Face à moi, sur la table deux verres sont déjà remplis… Vous m’attendiez… J’aime cette petite attention envers moi. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres.
Votre main glisse dans mes cheveux et rapproche ma tête vers Vous, la posant sur Votre torse.
Je Vous embrasse le corps… Surprise de ne pas avoir à faire mes salutations comme à mon habitude, mais pour autant, pas déstabilisée. Vous guidez, je Vous suis. Toujours.
Vous redressez doucement mon visage vers Vous et Vous m’embrassez. Ma bulle se dessine doucement autour de moi… Enveloppée de Vous.

Continuer la lecture