Déjeuner du 17/07/2018: Gourmande.

 

« Quand une personne vous obsède à ce point, il faut se rendre à l’évidence: le cœur a été atteint » – Charlotte Pastoret – Paradoxe.

Parce qu’il y a de nombreuses façon de Vous faire part de N/nos moments…. ce déjeuner de Mardi, c’est en jouant avec les mots que je voudrais Vous le raconter.

Il fut délicieux, au propre, comme au figuré.

Ce moment parfait,
Celui de Vous retrouver.

Ce moment cadeau,
Où ma bouche glisse sur Votre peau.

Ce moment câlin,
Où mon corps dansent sous Vos mains.

Cet instant de découvertes à tâtons,
Où Vos doigts ouvrent chacun des boutons de Votre pantalon.

Ce moment délicieux,
Où entre mes lèvres glisse Votre queue.

Ces moments de plaisirs,
Que je peux Vous offrir.

Ces instants complices,
Quand dans Vos yeux, les miens s’immiscent.

Et tous Vos mots prononcés,
Qui savent si bien me combler.

Et enfin la délivrance,
Lorsque je reçois Votre précieuse semence.

Il n’y a pas d’instant mieux qu’un autre.
Il y a tous ces moments, différents les uns des autres,
Mais chacun d’eux est unique, car ils sont les N/nôtres.

Il est de ces instants parfaits, qui sont rêves pour certains, réalité pour d’autres.
Il est de ces moments partagés qui nous font toucher du doigt (ou des lèvres….sourire) l’infini des possibles.

Et « Putain » que je Vous aime aussi mon Maître…

Votre toute à Vous,
Hier, Aujourd’hui et demain.

2 réflexions au sujet de « Déjeuner du 17/07/2018: Gourmande. »

Laisser un commentaire