Difficulté

Pour aborder ce sujet, je dois d’abord vous expliquer certains de mes traits de caractère.

Je suis exigeante envers moi, je n’accepte jamais l’a peu près, l’approximation. Je suis ce qu’on appelle une perfectionniste.

J’aime aller au fond des choses. Et à partir du moment où je m’investie dans quelque chose, je m’y mets corps et âme pour réussir.

Je ne supporte pas l’échec. Il est pour moi la plus grande déception de moi-même que je puisse avoir. Il n’est pas inutile, j’en conviens. Il me permet de rebondir, de me dépasser encore. Je ne baisse jamais les bras et trouve toujours un moyen d’arriver au résultat que je souhaite.

Cela s’applique bien évidemment dans ma vie professionnelle, dans mon rôle d’ épouse et de mère. Mais je m’aperçois que cela prend une place plus qu’importante dans ma condition de soumise.

Parce que je ne suis pas la seule à risquer d’être déçue. Et décevoir mon Maître est juste inacceptable pour moi. Inconcevable. Chaque erreur commise est une épreuve que j’accepte, sachant que grâce à ça j’évolue. Que ces erreurs font partie de mon apprentissage, de mon éducation de soumise.

Mais une erreur n’est pas la même chose qu’une incapacité.

Se sentir incapable de réaliser quelque chose, faire un blocage. S’astreindre à essayer encore et encore et finalement arriver toujours à un résultat pitoyable.

Et pourtant en soi, il n’y a pas de grande difficulté, mais les limites de ma pudeur sont encore trop présentes.

Je suis capable de bien des choses aux pieds de mon Maître, de me dépasser, d’aller toujours plus loin.

Et là, une simple chose d’une banalité somme toute évidente, à réaliser seule, dans l’intimité de mon quotidien,me semble insurmontable.

J’ai mal. Mon ego souffre de ma bienséance. J’essaie de lâcher prise, d’obtenir ce résultat tant attendu. Mais rien de bon n’en sort. Oui je suis exigeante. Je ne me pardonne rien. Aucune erreur, aucune fausse note.

Mon Maître ne m’a pourtant encore rien demandé. Enfin… Pas directement. Il l’a suggéré, ça oui. Il m’y a invité. J’ai bien senti son désir de me voir passer ce cap. Et j’y travaille depuis plusieurs semaines sans réussir à obtenir un résultat correct qui ne soit ni mièvre, ni trop sage, ni trop prude. Sans résultat probant.

Je suis encore trop dans la sensualité. Encore trop femme et pas assez chienne.

Et je me déteste pour cela. J’en pleure de colère, de déception.

Je sais que rien ne se fait en un jour, que je me dois d’être patiente, de travailler à ma progression.

Et tout ça pour une chose qui semble si simple pourtant : réaliser une vidéo.

Quand je vous dis que je me trouve ridicule de ne pas réussir à réaliser une chose si simple.

Après, en écrivant ici, je m’aperçois que peut être que cela vient du fait que je ne sais pas concrètement ce qu’Il attend de moi. Ce qui pourrait Lui plaire. Et du coup je ressens la pression encore plus intensément. La peur toute simple de Le décevoir.

Et pour moi, c’est juste inacceptable, intolérable. Il est bien trop précieux pour moi pour risquer Sa déception.

En conclusion, il va me falloir essayer, encore et encore. Et libérer la salope qui dort en moi quand je suis loin de Lui, pour parvenir à un résultat probant.

Je suis ouverte à vos conseils, ou encouragements.

Je ne peux et ne dois pas rester sur un échec.

2 réflexions au sujet de « Difficulté »

  1. Ma chère Sakura,

    J’aurais pu écrire le début de cet article. Perfectionniste tout comme toi, comme d’autres amies soumises, surprise de retrouver à nouveau ce trait de caractère commun. Je ne supporte pas non plus l’échec. Dans ma vie vanille il ne me fait pas avancer mais l’échec dans la soumission est vécu très différemment, il fait partie de l’apprentissage et dans ce contexte je suis prête à me surpasser pour m’approcher de son idéal (qui je n’en doute pas évoluera sans cesse), il m’a donner cette force, une volonté qui me dit que rien n’est impossible même si c’est difficile.

    Tu as peut être du mal avec la vidéo car tu penses à l’image que tu lui renvoies, peut être te demandes-tu si tu as la bonne position, si ça va l’exciter, ce qu’il attend, ton corps est il assez mis en valeur…

    Ferme les yeux et imagine le en face de toi au moment où tu fais ta vidéo comme s’il te regardait, comme s’il était à tes côtés, donne lui le reflet de la façon dont tu te vois à l’intérieur sans vouloir tout contrôler et tout régler pour que ça soit parfait.

    N’analyse pas, ne te juge pas, laisse toi juste aller, ce qu’il veut c’est juste savoir que tu dépasses pour lui.

    Bon courage ma belle ! Je viendrais relire ici si tu as finalement réussi.

    Je t’embrasse

    Mes respects à ton Maître,
    Anaëlle

    • Oh merci Anaëlle !!! Merci pour ton commentaire ! Pour tes conseils.
      En effet, je suis beaucoup dans l’auto critique, je comprends que je ne dois pas me focaliser sur mes défauts et y voir l’accomplissement d’un exercice réussi.

      Et ta façon de présenter la chose, l’imaginer à mes côtés, m’observant… En effet, c’est exactement ce qu’il me manquait. Je ne manquerai pas de te tenir informé de mon évolution…

      Ça semble si évident pourtant… Je me mets trop de barrières. Je dois apprendre à les faire tomber.

      Je te remercie de me suivre, de me lire et de me guider… Sincèrement.

      Je t’embrasse également.
      Mes respects à Maître Phénix.

      Sakura

Laisser un commentaire