L’attente

Je regarde les aiguilles de l’horloge du salon,

Tic tac, tic tac… Ce sentiment qu’elles tournent à reculons.

Et je me languis, insatiable de Vous.

Et j’attends, j’espère N/notre rendez-vous.

Un jour je sais que Vous reviendrez vers moi,

Pas aujourd’hui, peut-être pas demain,

Vous attendre est devenu mon quotidien,

Et ces jours, ces heures qui n’en finissent pas.

Je sais l’importance de Vos absences,

Et j’en ressens toute mon impuissance.

Condamnée à écouter encore et encore,

Le tic tac douloureux et sonore,

Mais chaque  »tic » est un petit pas vers Vous.

Et chaque  »tac » une promesse de N/notre rendez-vous.

Alors j’apprends la patience douloureuse  du désir,

Alors j’apprends à Vous appartenir.

Assise dans mon salon, ma plume au creux des doigts,

Je viens glisser ici ce que Vous faites de moi.

Vous me manquez mon Maître.

Avec tout mon respect,

Votre dévouée soumise,

Sakura

 

Une réflexion au sujet de « L’attente »

Laisser un commentaire