Archive | juin 2019

Intrusion

 » Dans la jungle secrète de notre inconscient, dans ce dernier refuge d’une nature que nous avons soumise et dominée jusqu’à l’exterminer presque totalement, il y a de nombreux puits que nous avons murés. Il ne faut pas nous étonner, le jour où nous voulons rouvrir ces puits pour y chercher un flot de vie, qu’il en sorte un flot de colère. » – Les chambres du coeur de Anaïs Nin

Certains auront reçu dans leur boîte mail hier soir, vers 20h55 cet article.

Il parle de mes prétendus ressentis quand à ce que nous traversons lui et moi…suite à ma libération.

Cet article n’est pas de moi.

Ce n’est pas ma plume qui a écrit cela… J’ai été, il semblerait, victime d’une intrusion ici, dans MA bulle, dans MA sphère, là où je me livre intimement…
Quelqu’un s’est permis de venir violer mon âme et d’en faire sauter les verrous de sécurité que je pensais suffisants. Ils l’étaient pourtant ces 2 dernières années….

Donc, je vais m’adresser à cette personne, somme toute pas si malveillante que ça, puisqu’elle n’a fait que poster un article à peu près positif sur certains points que je n’aurai pas soulevé dans mon dernier article…

Continuer la lecture

Quand vacances rythme avec danse…

Les vacances ont commencé. Chacun de N/nous dans S/son petit univers Vanille, mais toujours près l’un de l’autre…

Mon dernier texte, mon dernier partage V/vous a il me semble, laisser un goût de tristesse et de difficultés, et je souhaiterai toutefois corriger, si je le peux, V/votre interprétation.

Je me suis rendue compte que je n’avais probablement pas su laisser passer le message principal, celui qui a mes yeux est le plus important de tous : oui, il y a des difficultés, des jours parfois plus difficiles que d’autres, mais… Je sais voir aussi toutes ces choses positives, tous ces partages, toute cette intimité que N/nous avons créé ensemble, toutes ces choses qui ne N/nous appartiennent qu’à N/nous.

Je ne suis pas malheureuse. V/vous n’avez pas idée des ressources que l’on trouve en soi, et que je trouve auprès de Lui aussi.

Quand vient la fin du voyage

« Les Liens invisibles laissent les marques les plus profondes » – Isabelle Sorente

Je l’ai longtemps redouté cet article.
Et pourtant, aujourd’hui je dois l’écrire.
Je l’ai imaginé, je savais ce que j’y écrirais si jamais ce jour arrivait… Et pourtant, aujourd’hui je suis devant mon écran, devant le vide infini que j’y vois, et qui reflète aussi cette sensation de vide que je ressens.

Oui, vous l’aurez compris: La sentence est tombée, le glas a sonné.
J’ai été libérée.
Plus exactement, Il a libéré la soumise pour ne garder que la femme.

La soumise pleure cette liberté rendue, son cou qui restera définitivement nu, et le Maître qu’elle n’aura plus non plus.
La femme doit réapprendre à être ce qu’elle était auparavant. Peut-être différente.

Continuer la lecture