Contribution de Neytiri : Trio du 15/03/2018

 

 

C’est sans aucune appréhension, ou stress, mais avec beaucoup de plaisir et d’enthousiasme que je me prépare à cette soirée quelque peu particulière pour nous trois. Je ne sais pas à quoi m’attendre mais peu importe, j’aime les surprises. Je suis impatiente de vous retrouver tous les deux car je sais que je passerai une bonne soirée.
J’arrive sur le parking avec quelques minutes d’avance, vois Maître Katsuo à sa fenêtre torse nu. Je sais donc qu’il m’a vu arriver mais j’attends et préviens Sakura que je suis là. En attendant je lis mes mails puis j’entends qu’on toque à la fenêtre de ma voiture. Sakura est magnifique comme toujours. Nous sommes d’autant plus raccord dans notre tenue vestimentaire (même couleur de veste) 😉 
Nous nous dirigeons vers la porte d’entrée, ouvrons puis montons à l’étage où un petit mot sur la porte nous plonge directement dans l’ambiance de la soirée.
 
Je souris…. je suis à la fois surprise et amusée…. Maître Katsuo est un petit malin et j’aime beaucoup cette entrée en matière.
 » Ce soir, soirée nudiste! Seuls vêtements autorisés: le nu intégral ou les sous-vêtements , Température intérieure 24°C » (de mémoire, j’ai oublié de la prendre en photo grrrrr)
Un regard complice échangé avec Sakura et nous nous dirigeons dans la salle de bain afin de nous dévêtir entièrement pour Sakura (hummmmm), partiellement pour moi. Je garderai mon soutien-gorge, ma culotte en dentelle, mes bas et mes talons (et mon tél). Nous revenons derrière la porte, Sakura se met à genoux et gratte avec ses ongles à la porte.
Un « Oui….? » se fait entendre.
« C’est votre soumise Maître. »
« Numéro?!! »
« 120 319 78……… » (je crois…..)
« Entrez! »
Sakura rentre la première à 4 pattes et salue son Maître installé sur le canapé seulement vêtu d’un boxer moulant (hummmm, quel délicieux spectacle) et va s’installer sur son tapis. Quant à moi, je te salue et te demande si je peux brancher mon tél quelque part. Tu m’invites à aller m’asseoir sur le canapé. Je m’exécute puis tu viens me rejoindre. Nous échangeons des banalités. Cela fait longtemps que l’on ne s’était vu, je ne passe plus à la boutique. Et oui les horaires de mon travail ne me le permettent plus. Et tout en bavardant, un claquement de doigt incite Sakura à venir se prosterner à tes pieds et à faire son rituel de salutations. Vous êtes tellement beaux à ce moment là. Puis tu lui attrapes les cheveux et relève sa tête pour l’embrasser tout en prenant fermement son sein. 😍😍😍 Tu l’envoies nous servir à boire. Un verre de rosé pour tout le monde. Tu fais signe à Sakura de venir s’installer face à moi avec son tapis. Hummmm j’adore la voir ainsi nue à mes pieds 😉 C’est vraiment exquis pour les yeux. Nous nous sourions toutes les deux. Il semblerait que nous soyons heureuses d’être là.
Nous échangeons sur le pourquoi de ma venue ici…. sur où j’en suis actuellement depuis que je suis sans collier….. sur mes découvertes et envies du moment. Tu me mets en garde et me demande de faire attention à moi. Puis tu me demandes de vérifier le degré d’humidité de sa chatte.
 
« Mais avec grand plaisir Monsieur »😍😍😍. 
Je me penche vers elle et glisse mes doigts dans sa fente ouverte et constate qu’elle est certes humide mais pas assez à mon goût. Je t’en fais part et en profite pour me lécher les doigts. 😍 Sakura fait la moue évidemment. Je sens qu’elle est partagée entre le fait que je m’amuse de la situation et la possible honte de ne pas mouiller. Tu vas vérifier à ton tour. Tu lui fais signe de venir à tes pieds et tu lui parles doucement à l’oreille. Je n’entends pas vraiment. Peut-être cherches tu à savoir si elle va bien? Si elle est dans le bon état d’esprit. En tout cas pour moi c’est toujours plaisant d’assister à des moments de D/s, d’être spectatrice. 
Tu l’envoies préparer les mises en bouche à la cuisine, tu la rejoins pour lui expliquer et j’en profite pour regarder mon tél en me penchant en avant et en offrant mon cul à ta vue. En revenant tu ne te gênes pas pour me mettre une belle claque dessus en me demandant si je ne le fais pas exprès. Sourire. J’en prendrais deux ou trois. Puis tu reviens t’asseoir et tu me demandes de me rapprocher. Nous nous regardons droit dans les yeux, la tension, le désir peut être est palpable. Je ne sais plus ce que nous nous disons à ce moment là mais tu finis par m’embrasser, mettre une main dans mon soutien gorge et me lécher les seins puis je finis par me retrouver avec ma tête sur tes cuisses près de ton sexe. Je vais me mettre sur le dos, la tête sur tes jambes. Nous continuons de discuter pendant que tu glisses tes mains sur moi et mets aussi tes doigts dans ma chatte humide pour en vérifier le degré d’excitation. Et effectivement elle est bien humide, tu as l’air satisfait. Sakura revient avec les mises en bouche et tu lui demandes d’en faire autant. Oui c’est humide 😀. Hummmmmm, j’adore!!!
Nous nous installons pour grignoter. Sakura s’installe à nouveau sur son tapis face à moi. Nous continuons à discuter, puis tu remarques que ses cuisses ne sont pas assez ouvertes et tu les lui claques pour qu’elle comprenne puis je me retrouve à nouveau avec la tête sur tes cuisses et là je sais que Sakura est aux premières loges. Que ressent elle? Est ce que ça lui plaît ? À quoi pense t elle ? J’espère qu’elle vit bien ce qu’elle voit. Moi je me laisse porter et faire car j’aime l’ambiance dans laquelle tu nous as mises. Je sens ton sexe sous mon nez et j’en profite pour ouvrir ma bouche et faire des mouvements. Tu me demandes si c’est ça que je veux. Je réponds oui. Tu te lèves, baisses ton boxer, te rassois et me fourre ta queue en bouche. Après quelques aller retour, tu remets ton boxer et me laisse là reprendre mes esprits. Je regarde Sakura, toujours, pour savoir comment elle vit çà. J’ai peur que mon comportement la blesse mais j’ai surtout envie que ça l’excite. Elle me sourit… J’espère que ce n’est pas une façade. Je lui demande si ça va ….
Je demande la permission d’aller aux toilettes. Tu en profites pour  me dire ou me faire comprendre  que je  dois revenir à poil. (Je ne me  rappelle plus tes mots exactement) Et là, oh surprise, je suis navrée de constater que j’ai mes règles. J’ai changé de moyen de contraception et je ne savais pas comment mon corps allait réagir et j’espérais ne les avoir que le lendemain. Je suis dégoûtée !!!! Je reviens la mine un peu déconfite et trouve Sakura à tes pieds, ta main dans ses cheveux, tu lèves les yeux et tu sembles voir qu’il y a un problème soit car tu vois ma tête, soit car je suis pas nue.
« Un problème ?…. »
« J’ai mes règles….😞 »
« Vas enlever tes bas et ton soutif et gardes ta culotte »
Je viens me rasseoir sur le canapé. Nous reprenons notre conversation. Puis à nouveau tu me demandes de tester sa chatte et là…. Elle est sèche…. Petite déception mais il est évident que nos bavardages et l’annonce faite précédemment ne doivent pas la mettre en situation. Tu me demandes le résultat en voyant mon hésitation et finis par vérifier toi même. Tu n’as pas l’air satisfait. Aussi tu fais le tour pour la rejoindre, lui parler doucement à l’oreille, la fais mettre à 4 pattes, la tête sur le canapé et la fesse. Tu vas chercher ta boîte d’accessoires et prends le martinet qu’elle t’a offert, tu me le montres et le teste sur elle.Tu me fais mettre également à 4 pattes et tu me fais tester les lanières du martinet puis de ton fouet me semble t il. Hummmm que c’est bon d’avoir ma tête sur le dos de Sakura, de lui lécher le dos, déposer quelques baisers par ci par là et lui mordre son joli petit cul mais aussi d’entendre ce martinet claquer sur nous mais pas assez fort pour moi en tout cas. Ceci dit je sens que tu y vas en douceur.
Tu attrapes nos têtes et nous incites à nous embrasser. Nous ne nous en privons pas…. Depuis le temps que nous attendons çà!!! J’en profites pour prendre ses seins à pleines mains, les lécher, les mordre, les pincer. Mais elle également avec les miens. Tu reviens avec des pinces à grelots que tu installes sur mes tétons, me préviens que si tu les entends je sentirai le martinet puis tu viens t’asseoir sur le canapé et demande à Sakura de te sucer, je m’installe également à tes pieds et quand ça tinte je sens le martinet, hummm, puis tu m’invites à en faire autant que Sakura. Nous nous en donnons à cœur joie et prenons visiblement beaucoup de plaisir à çà. Tantôt l’une, tantôt l’autre. Une sur la queue, l’autre sur les bourses. Ensembles, bref!!!! Un vrai festin!!! Quant à moi je me concentre sur les grelots et sur ta queue mais malgré tout je sentirai le martinet… Peut-être même que je le fais exprès 😉
Tu finis par lui demander de s’allonger sur le dos sur le canapé et me demandes de la lécher en prenant soin de me retirer les pinces. Je m’installe entre ses cuisses et me délecte de ce petit dessert offert tant espéré. J’entends de timides gémissements, glisse mes doigts en elle mais ma position n’est pas terrible pour jouer avec son point G. Tu vas la fouetter pendant ce temps là sur les seins et le ventre passant près de mon visage qu’elle va protéger de sa main. (J’ai aimé ce petit geste de rien du tout, tu as pris soin de moi alors que tu aurais pu être concentrée sur ton plaisir) Tu t’arrêtes et me demandes de m’allonger à mon tour et ordonnes à Sakura de s’occuper de mes seins, de les lécher. Elle se positionne au dessus de moi et hummmmm, que j’aime çà, la sentir là, sa chaleur, sa peau contre la mienne, sa bouche et sa langue jouant avec mes tétons. Tu viens te positionner derrière elle et sans préambule me semble t il, tu la pénètres. Elle pousse un énorme gémissement de surprise puis ça ne s’arrêtera plus. Ella aura du mal à rester concentrée sur mes seins. Tu vas la rappeler à l’ordre tout en continuant de la pilonner. Quant à moi, je suis aux premières loges d’un spectacle fabuleusement excitant: Sakura, gémissante de plaisir au dessus de moi, ses seins frottant contre les miens, nos bouches s’embrassant, mes doigts jouant avec son clitoris et la vision de Maître Katsuo au dessus de nous, en plein effort, son regard plongé dans le mien. Mon dieu que c’était bon, beau et exquis!!!! (Putain de règles!!!)
Une fois ces ébats terminés, nos regards se croisent à nouveau et c’est une Sakura un peu perchée et béate que je retrouve. Je suis très heureuse de ce moment partagé, je le lui dis au creux de l’oreille. Maître Katsuo revient et nous jette 2 bandeaux. Nous les plaçons sur nos yeux. Tu viens me chercher et me mets devant la télé puis tu me fais tourner plusieurs fois sur moi même  pour me désorienter, et tu recommences plusieurs fois puis tu me disposes sur le tapis de Sakura à 4 pattes tête au sol bras tendus, culs bien offerts, l’une à côté de l’autre. Nos cuisses se touchent. Je pense que tu as pris des photos tout au long de la soirée dont une à cet instant. Elle doit être magnifique! Ma culotte doit gâcher un peu le tout, grrrr, dommage!
On entend un « Vous êtes trop belles les filles! » Je souris car j’adore entendre ce genre de choses quand les maîtres se lâchent un peu et qu’on peut entendre leur contentement ou satisfaction.
Et là tu nous laisses poireauter un bon moment ainsi et nous comprendrons pourquoi ensuite 😉
Puis sans crier gare je sens sur ma fesse gauche une chaleur mais douce. Je reconnais la cire. Mais du côté de Sakura c’est plus chaud apparemment, elle pousse un cri. Puis c’est à nouveau à mon tour, ça chauffe un peu plus que précédemment, puis à Sakura et ainsi de suite. L’entendre crier est pour moi encore une source de plaisir, mon côté sadique certainement. Puis ce sera à mon tour de crier car je n’ai pas été très réactive jusque là. Mais là je sens que la cire tombe de bien plus près. Et là encore sans s’y attendre un sifflement fend l’air et claque au sol à mes côtés. Hummmm un fouet!!! L’entendre avant de le sentir en ayant les yeux bandés c’est vraiment terrible! Il va venir claquer sur nous alternativement. Mais pas trop fort tout de même ça reste supportable. J’aurais aimé qu’il claque pour enlever la cire 😉 mais je ne suis pas sûre que ce soit possible. Tu viens me présenter ta bite à sucer, c’est toujours un plaisir de voir ton degré d’excitation 😉 puis c’est à Sakura que tu l’offres puis à nous deux en même temps. Comme précédemment, nous ne sommes jamais rassasiées et nous en délectons. Nous en profitons pour nous caresser le cul en même temps qui est certes un peu « granuleux » :)))))
Tu nous demandes de nous retourner et de nous allonger sur le dos. Sakura se met naturellement jambes écartées au sol et moi les jambes écartées mais genoux relevés. Nous nous gênons et je finis par passer un pied entre ses jambes. Et là encore un petit geste que j’ai beaucoup aimé car il est lourd de signification pour moi, Sakura attrape ma main et nous nous lions. Geste que je n’ai jamais pu avoir avec ma sœur en séance. Et je crois que ça a paralysé mon cerveau pour les instants qui ont suivis car je ne sais plus si tu as fouetté de ce côté là ensuite. 
Bref! Tu finis par nous enlever les bandeaux et nous demandes d’aller à la douche. Nous nous grattons la cire sur le tapis de la salle de bain que je viens te donner pour le secouer à la fenêtre. Je constate que tu as ouvert en grand le store et la fenêtre et que nous sommes donc visibles de la rue LOL. Etant donné que tout le monde est à poil, tout va bien 😉 
Sous la douche, nous nous lavons mutuellement mais restons sages. 😒😒😒. C’est pas l’envie de débordement qui manquait. Nous sommes trop formatées apparemment. Peur d’abuser des bonnes choses, d’être surprises et punies. Ce serait dommage de gâcher une si jolie soirée 😉
Nous revenons au salon à nouveau à poil. Sakura souhaitait s’habiller mais rien n’avait été signifié en ce sens. Il n’est pas encore trop tard. Nous revenons nous présenter au salon encore nues (moi avec ma culotte, grrr) et tu nous invites à nous installer près de toi. Tu attrapes chacun de mes tétons et les pinces et les tires de plus en plus fort, j’adore ça alors je soutiens ton regard qui attend que je faiblisse mais non, j’aime trop ça 😉.  Nous posons nos têtes sur ton torse chacune à tes côtés et profitons de l’instant présent. Puis là je ne me rappelle plus comment je me retrouve à frotter ma tête sur ta queue mais tu me demandes de te supplier de me la donner si je la veux encore. Alors je tente des supplications mais elles ne sont pas assez fortes visiblement. Tu me demandes de répéter plus fort sans cesse. Tu te joues de moi. 
« S’il Vous plaît, donnez moi votre queue… je la veux…. », encore et encore….
« Je veux que tu me la demandes en rampant en partant de la télé! »
Je me lèves et vais jusqu’à la télé, me mets à 4 pattes et viens ainsi jusqu’à toi. J’ouvre ma bouche, sors ma langue et m’apprête à lécher tes bourses sous le regard amusé de Sakura quand tu me dis:
« C’est comme çà que tu rampes???? »
Je souris. Evidemment que non. Je te vois beaucoup t’amuser à m’humilier. Je repars à reculons jusqu’à la télé et me couche au sol. Et je rampe….. jusqu’à toi. Je me redresse, te regarde et peux enfin de prendre en bouche. Je vais te sucer, te branler, lécher queue et bourses ainsi un bon moment toujours sous le regard de Sakura. J’entends ton plaisir. J’ai presque honte de me retrouver ainsi face à elle… Tu vas te branler dans ma bouche, je vais prendre le relai puis tu finiras par me remercier et je comprendrai qu’il est temps que j’arrête. Puis nous improvisons une séance de gainage LOL.
Une petite boisson offerte avant d’aller nous rhabiller et de partir. Nous partons à la salle de bain. Et quand nous revenons, tu sens que Sakura n’est pas bien. Alors tu la sollicites doucement. J’attends puis tu m’invites à venir m’agenouiller près de vous. Et tu m’expliques que si je le souhaite je suis la bienvenue à nouveau ponctuellement ou pas. 
Je dois dire Maître Katsuo que ce soir tu m’as bien surprise!!! Tu as beaucoup changé semble t il. Vous avez tous les deux beaucoup évolués de manière très positive. C’était pour moi impensable de vivre un tel moment, d’autant plus si fluide et naturel avec vous deux il y a quelques mois. Il fallait donc laisser du temps au temps. 
Je suis désormais impatiente de lire le débriefing de Sakura et de connaître le sentiment de Maître Katsuo. J’ai aussi l’espoir de pouvoir récupérer quelques photos en souvenir de cette soirée. 😊

Laisser un commentaire